Baliseur et Collecteur




CR de la réunion des Baliseurs du samedi 13 avril 2019


Bonjour à vous, Baliseurs !!!




A ce jour nous comptons 73 baliseurs opérationnels dans notre département du Cantal (Mars 2019).


46 ont répondu présent pour notre réunion annuelle qui a eu pour but de nous informer, évoquer, débattre, échanger et partager.

Par ce nombre croissant, nous vous avons reçu dans l’amphithéâtre de la Maison des Sport afin de vous loger plus confortablement.

Une fois vos licences de « Baliseur 2019 » attribuées je vous ai donné et rappelé quelques infos et suggestions à suivre dans le respect de la « Charte du Baliseur, à savoir :
-        Ne pas baliser parallèlement ; ne pas surbaliser.
-        Baliser en « Aller et Retour » : dans les 2 sens.
-        Ne pas oublier de débaliser.
-        Sur vos itinéraires attribués, n’hésitez pas à faire permuter vos binômes et vos itinéraires.
-        Vous êtes les « Sentinelles des Chemins » ; ne pas oublier d’utiliser l’outil de veille des sentiers « SURICATE » : lien ici http://sentinelles.sportsdenature.fr/.
-        Vous êtes les premiers représentants de la Fédération.
-        Soyez vigilants
-        Une habitude routinière devient nocive et stérile

Durant l’année 2018 nous avons balisé 90% d’itinéraires. Votre travail de qualité a été reconnu par les Élus, réalisé avec compétence, pour ne pas dire professionnalisme.
-        Vous savez : GUIDER, RASSURER, SÉCURISER, les GR® et GRP® Cantaliens : BRAVO.


DATES A RETENIR :

- 17 et 18 juin 2019 : OPÉRATION COUP DE POINT ; lieu à définir. Informations par mail fin mai.

- 6 octobre 2019 : MARCHE DE RÉFLEXION sur le GR® 400 et GR® 465. Pique-nique tiré du sac au Buron de la Montagne de Bâne. Informations par mail début septembre.


PIERROT MARANDON, Président de la Commission Sentiers et Itinéraires, a pris la parole pour nous présenter le nouveau tracé du GR® 4 avec des variantes en cours d’homologation, puis les différents dossiers en cours : projets, topo guide etc.

PIERRE WILDEMANN, Président du Comité, nous a exposé son intention d’adresser une lettre ouverte à nos Élus.





Vers 11h35, pour clore cette réunion, Pierre vous a invité à prendre le « Pot de l’AMITIÉ »

Nous avons clôturé cette matinée au « Bistrot du Marché » pour les 30 baliseurs affamés !!!



Je tiens à vous remercier personnellement pour votre dévouement, votre bonne humeur et votre fidélité.

Bonne saison estivale à tous..


MARIUS

NB : toujours à votre écoute au : 06-87-83-85-50 et : zunino.gm13@gmail.com




 
******************************************************************************************************* 

LE BALISEUR - COLLECTEUR
 https://drive.google.com/open?id=1wb_2plX8hZJoUPIOTAplWMOKz-c1cyD1


LE BALISEUR - COLLECTEUR


L'attrait de la Balise

« De tout temps, des marques distinctives ou des repaires de toute nature, permirent à l'homme d'évoluer à travers son environnement tant sur mer que sur terre.
Les étoiles, les cairns de pierres, peut-être même les menhirs semblent autant de jalons laissés parfois dans des lieux improbables, supports destinés aux initiés et témoins de passages vers des destinations multiples qui gardent une part de leur mystère.
Comme un lumignon sur le papillon nocturne, la balise exerce son attrait sur le voyageur égaré. Dans le clair-obscur ou dans la tourmente, elle devient tour à tour, son point d'ancrage puis son seul et unique but, son phare !
En dehors de ce point ou plutôt ce trait dans l'espace, seul remède à l'angoisse du moment, plus rien n'existe,
Tel le fil d'Ariane ténu, ponctué de ces balises clairsemées sur un parcours, selon une orchestration connue de lui seul, confère à son initiateur à la fois emprise et le rôle de la main secourable dans l'inconnu. 
 Mais de quel savoir ancestral ou connaissance précieuse disposent celles et ceux qui contribuent à guider le voyageur à travers nos contrées dans l'écheveau des chemins parcourus par les hommes et les bêtes.
Derrière son pinceau et son pochoir, le baliseur, celui qui choisit, décide et implante dans l'espace qui nous entoure, le signe entre tous reconnaissable, se plaît à rêver qu'il devient en quelque sorte le démiurge des voyageurs désireux de s'aventurer ici-bas. Que d'émotion et quelle responsabilité !
Finalement, la balise exerce son attrait, autant sur le baliseur que sur celui qui selon une expression moderne en vogue, « balise » dans une nature, pour lui inconnue.
En attirant immanquablement notre regard, elle attire comme un aimant son observateur et exerce son attrait, reconstituant ainsi, élément par élément, le fil d'Ariane indispensable.
En considérant sa forme, un trait dans l'espace, l'expression phonétique de l’« a- trait » qui fait appel au préfixe grec dit « a privatif »,  exprime un manque. Dès lors la balise justifie pleinement son caractère attractif parce que, tout manque, conduit à rompre le fil d'Ariane et dans cette hypothèse le voyageur, à nous confié, est perdu.
Support essentiel pour notre mission d'accompagnement du randonneur, la réalisation de cet objet communicant, dans un cadre qu'il est plaisant de découvrir ou retrouver, se prête parfaitement à une immersion dans notre environnement.
La lenteur ou plutôt la non précipitation dans une réalisation réfléchie, offre conjointement une approche de la nature susceptible de nous ouvrir les yeux mais aussi l'esprit, voire nous plonger dans une rêverie loin des tumultes du monde. »

Pourquoi pas vous !      
 



Un engagement qui sous une appellation à priori relativement banale ouvre cependant des perspectives.
Quoi de plus simpliste que l’application de quelques coups de peinture par-ci par-là. Que nenni !
A y regarder de plus près, le candidat baliseur souvent après un cheminement interne entreprend cette démarche (la marche et les chemins sont toujours présents dans cette affaire !) et souhaite contribuer, partager sa passion pour la randonnée et la découverte de la nature.
A partir de là tout s’enchaine :
-        J’aime marcher sur des chemins tracés par d’autres, par qui d’ailleurs ? pour découvrir mon environnement,
-        Je vais plus loin, hors des sentiers battus et tout se complique
-        Je réalise que le marquage constitue un fil conducteur souvent indispensable à moins de maîtriser d’autres connaissances dont je dispose ou pas,
-        Mais si moi j’ai besoin d’un fil conducteur ou d’autres connaissances, je ne dois pas être le seul et comment apporter ma petite pierre à cet édifice ?

CONVIVIALITE, CONNAISSANCES, ESPRIT D’EQUIPE, RIGUEUR, DEVELOPPEMENT PERSONNEL

S’appuyant essentiellement sur des bénévoles, la convivialité est la pierre angulaire du partage des connaissances dans des domaines aussi variés que le droit des chemins, la technique de balisage, la lecture de carte, l’orientation, la boussole, la charte de balisage, l’usage du GPS.
Au sein d’une équipe importante de baliseurs bénévoles, la cohésion est indispensable pour une structuration facilitant le travail en petit groupes par secteur, mais aussi des regroupements importants pour des interventions ponctuelles d’ampleur. Le suivi de nos actions ainsi que le respect de la charte de balisage s’exercent dans des conditions rigoureuses pour garantir la qualité de nos interventions et la sécurité de l’usager.
Les compétences abordées sous l’angle du partage offrent des possibilités de développement et d’ouverture personnelle pour chacun d’entre nous. Et si cela ne suffisait pas, d’autres perspectives s’offrent encore à vous avec l’adjonction de la compétence de:
collecteur de données numériques
En effet avec la mise en place de la base de données unique « BR Rando® » pour l’ensemble de la fédération de tous les « GR® » et « PR® labellisés »  du Pays, le champ de développement s’élargit d’abord à la fonction Baliseur-Collecteur bénévole, puis vers d’autres possibilités en relation avec cette base de données.



                                                                                                             Pierre WILDEMANN


Comité départemental du Cantal http://cdrp15.blogspot.fr
130, avenue du Général Leclerc – 15000 AURILLAC
Tél. 06 70 91 54 36
Mail : cantal@ffrandonnee.fr


 *************************************************************************************************************************

Le Cantal compte environ 735 km de GR®et GR®de Pays. Ceux-ci sont régulièrement entretenus et balisés par nos baliseurs bénévoles.

Les itinéraires sont matérialisés sur le terrain par des balises de couleur.



Les GR® (Grande Randonnée) sont de grands itinéraires linéaires traversant en général plusieurs départements ou régions. Dans le Cantal, le GR® 4 chemine de Condat à La Besse, en passant par les monts du Cantal et Saint-Flour.



Les GR®de Pays sont de grandes boucles, et portant en général le nom d'un territoire ou d'une unité géographique. Exemple : le  GR®de Pays de Saint-Flour.




Les PR® (Promenade et randonnée) sont de petites boucles de difficultés, niveau et longueur variables, qui s'adaptent à toutes les catégories de randonneurs. Exemple : les PR®autour du thème de la bête du Gévaudan.